Soldatenbrief

In het Frans archief wordt volgende brief bewaard,
wij geven hem in de oorspronkelijke spelling.

Mannein 1 Novembre an 1810.
Mon tres cher perre et mere,

La presente est pour vous assurer de mes respec est (et) pour vous faire savoir I'etat de ma sante. Grace a Dieu je me porte fort bien est (et) j'espere que la presente vous trouve de meme ainsi que mes freres et sous (soeurs). Je vous dirai que j'ai ete fait prisonnier le 19 mai an 1807 par les autrichiens est (et) j'ai été rendu, ils mont meme a trois cent lieu de Vienne frontiere de la turcuie a une ville nomme Arte. Quand ils mon (m'ont) rendus ils mont incorpore dans le 9e Bataillon principal du trains d'artillerie je vous dirai que je suis beaucoup mieux dans ce Bataillon que j'etois dans le 17e Regime (nt) est (et) je suis bien comptant.
Je vous dirai aussie que j'ai été deux mois a l'Hopital de Brune bien malade. Mais grace a Dieu je suis parfaitement retablie.
Je vous dirai aussie que je suis dans la plus grande misaire du monde de me voir sans un sous, aussie je suis prie de me faire passer deux Louis pour m'aider dans mes Besoins. Je vous sere obligé.
Je vous dirai que ce qui est la cause que j'ais point d'argent, c'est que j'ai due payer ma nouvelle ordonnanee. Bien des compliment de (à) toute notre famille oncle et tante, cousin est cousine est (et) à tout ceux qui parleront de moi.
Reponce sitot la presente recue.
Mon adresse est a Monsieur ermants soldat aux 9me Bataillon ppal du train d'artillerie 4me compagnie attache a l'arme d'Allemagne a Mannein

Votre fils,
ERMANT

Op het adres stond:
Monsieur
Nicolas Beusen demeurant
au village Falimer département de la Meuse Mastrecke
à Falimer Pressé

( terug naar hoofdpagina)